ort.asso.fr > Communication > Actualités Février 2012

Communication

Actualités Février 2012

Sommaire NEWSLETTER juin 2011

 

FEVRIER 2012

Editorial : Les institutions juives, l'action internationale et l'ORT...

ORT France : Taxe d'appprentissage, la ressource essentielle des écoles
ORT France : soirée des experts comptables
Choisy-le-Roi et l'école de travail : mission Haïti
Lyon : visite de la Maison d'Izieu
Marseille : bac Blanc Bleu 2012
Strasbourg : Marcel Marceau, l'humaniste du silence
Toulouse : soirée des diplomés 2011
Villiers-le-Bel : les 6ème au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil
Ort France : priorité retour à l'emploi
Ecole de TravailExpertise et loisirs

EDITORIAL

Président ORT France

Les institutions juives, l'action internationale et l'ORT

Le 22 Novembre 2010
M. Lucien KALFON, Président de l’ORT France, 
Hommage à Eliane ROUBACH
Chère Eliane,
Nous voici réunis, avec gravité et tristesse, tous représentants de la grande famille de l’ORT, la vôtre, pour vous dire Adieu.
Vous vous êtes beaucoup dépensée pour notre Maison et vous lui avez beaucoup donné, au fil des 30 belles années que vous lui avez consacrées
Comment ne pas dire ici l’immense gratitude que nous vous portons, la grande peine de ne plus vous voir et de ne plus vous avoir à nos côtés, disponible à nos sollicitations, attentive à nos débats, toujours à l’écoute des besoins de nos élèves et de leurs familles ?
Comment ne pas évoquer votre générosité, ce grand élan du cœur discrètement révélé dans toutes vos actions ? Et  comment ne pas souligner votre détermination à accomplir les missions de votre cher Comité féminin dont vous aviez la préoccupation permanente et qui a prodigué, contre vents et marées, ses concours aux élèves démunis ; bien sûr la restauration, les colonies de vacances, l’entretien de l’internat de Toulouse, mais aussi les activités et les séjours culturels, les voyages mémoriels, la Marche des Vivants à Auschwitz…
Pour atteindre vos objectifs de solidarité sociale, vous n’avez jamais hésité à recourir à vos amis et à vos proches pour mobiliser leurs contributions. Et vous le faisiez avec efficacité et succès.
Grâce à toutes vos sollicitudes, vous avez procuré à nos élèves des moments de joie et de plénitude.
Comment ne pas souligner aussi votre implication forte dans l’indispensable réussite de notre mission de formation et votre volonté d’être parmi ceux qui ont toujours eu l’ardent désir de sauvegarder nos acquis et de promouvoir notre exemplarité éducative ?
Comment encore ne pas rappeler ici votre attachement à la spécificité juive de notre Institution, Institution à vocation néanmoins laïque qui dispense sa culture et ses valeurs indistinctement à tous ses élèves juifs ou non juifs ?
Comment enfin ne pas se souvenir de votre fidèle  participation à nos organes de décision où vous saviez, avec bienveillance, suggérer ou proposer des solutions simples et pratiques à des situations parfois délicates ?
Chère Eliane, ce sont là les traits marquants de votre présence parmi nous – la conviction de votre adhésion, le respect de nos  traditions, votre cœur généreux et votre sensibilité sociale toujours en éveil.
Ces traits sont l’expression d’une authenticité humaine peu commune dont je porte témoignage et dont je suis ici le garant. De tout cela, Chère Eliane, soyez profondément remerciée et gratifiée. Nous ne vous oublierons pas, comme nous n’oublierons pas la chaleur de votre message et la sincérité de votre engagement.
Chère Eliane, puisse le Ciel vous accorder repos, paix et sérénité. Puisse-t-il aussi vous réserver une place de choix parmi les serviteurs des bonnes et justes Causes.

A peu de distance, nous avons eu le plaisir d’accueillir au lycée Daniel Mayer de Montreuil Richard Prasquier, président du CRIF, et Jacques Bénichou, directeur général du Fonds social juif unifié, (FSJU), accompagné de Patrick Petit-Ohayon, directeur du département « éducation ».

Ces visites, normales s’agissant de grandes institutions juives, sont l’occasion pour les unes et les autres de se tenir informées de nos activités et de débattre de nos affaires dans une atmosphère amicale. C’est aussi pour l’ORT l’occasion de dresser un bilan de nos actions pédagogiques et un état de nos projets : en clair un exposé sur « l’ORT en marche ». Je l’ai fait avec le concours de membres du Conseil d’administration : André Touati, trésorier, Bernard Moulin, Simon Malkès, et Alain Huberman, nos administrateurs et Marc Timsit, le directeur général.

Avec le président du CRIF, nous avons évoqué les nombreuses évolutions intervenues au cours des dernières années dans les collèges, lycées et centres de formation pour adultes ainsi que les résultats obtenus aux examens et concours, avec des taux de réussite frôlant les 90 %. Il a été ainsi rappelé que sur les 3 250 élèves de l’ORT aujourd’hui, plus d'un millier d’entre eux sont en fait des étudiants fréquentant un cycle d’enseignement supérieur : BTS, classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs, licences professionnelles et bientôt masters. Ce n’est pas là la moindre de nos satisfactions !

Richard Prasquier, dont le père a été un bref moment élève de l’ORT a été très attentif à la réforme en cours des enseignements juifs  - histoire, culture, pensée – dispensés par nos établissements. Des échanges utiles ont eu lieu à ce propos sur les relations entretenues avec l’environnement municipal, académique, régional, en insistant en particulier sur l’application des mesures de sécurité.

Avec les responsables du FSJU, il a été surtout question de l’enseignement de l’hébreu, de la création de classes sous contrat d’association avec l’Etat, des investissements en attente de réalisation à Toulouse et de la restructuration du Centre de formation professionnelle de Choisy-le-Roi.

Dans les deux cas, nos interlocuteurs se sont montrés vivement intéressés par l’appartenance d’ORT-France au réseau international d’éducation et de formation qu’est World-ORT. Ils ont été également sensibles à nos relations pédagogiques avec ORT Israël qui scolarise chaque année quelques 100 000 élèves et étudiants. Nous avons aussi traité du développement que connaît l’ORT-Mondiale en Europe de l’Est et dans les ex-Républiques soviétiques où ORT-France y conduit parfois des actions de partenariat. Il a été souligné, à cet égard, les conséquences bénéfiques de cette implication internationale tant pour les étudiants, les professeurs que pour la renaissance de l’identité juive dans ces pays.

Au total, ces visites mettent l’accent sur les liens entre nos institutions,  liens souvent anciens mais qui méritent d’être confortés et développés. C’est ainsi qu’au fil du temps se construit une communauté vivante et rassemblée, avec des institutions efficaces, oeuvrant de concert au progrès de la société éducative et culturelle juive. 

Lucien Kalfon
Président d'ORT France

 

 

Paris - Taxe apprentissage

ORT-France : la taxe d’apprentissage, ressource essentielle des écoles de l’ORT, est à verser avant le 1er mars 2012

ORT France mobilise toute son équipe de spécialistes pour répondre à vos questions
au  01 44 17 30 83 ou www.ortcollecteur.fr''.

 

 

ORT France experts comptables

Soirée des experts comptables

Le 19 janvier a eu lieu la traditionnelle soirée des soutiens d’ORT-France pour la collecte de la taxe d’apprentissage. Les participants sont pour la plupart experts-comptables ou directeurs financiers. Pour des raisons d’organisation, nous avons voulu changer de programme cette année, et au lieu d’un spectacle et d’un diner, nous avons réuni les experts-comptables aux Salons Hoche autour d’un cocktail. Notre trésorier, André Touati, en qualité de porte-parole du président Lucien Kalfon, empêché par d’autres obligations, a présenté l’ORT aujourd'hui (document téléchargeable ici) (PowerPoint).
Nous nous sommes aperçus que malgré tous les efforts de communication que nous avions faits, certains participants découvraient notre offre d’enseignement dans le supérieur et ont chaleureusement applaudi cette présentation qui s’est terminée par le film réalisé par Taly Jaoui.Dans la deuxième partie du cocktail, l’encadrement de l’ORT a été interrogé par des experts-comptables qui se sont vivement intéressés aux cursus d’expertise proposés par Montreuil. Plusieurs membres du Bureau et du Conseil d’Administration, dont notre président d’honneur, Marcel Bénichou, rehaussaient cette manifestation

 

 

Haiti

Choisy-le-Roi et l'Ecole de Travail : mission Haïti

Le centre de Choisy-le-Roi a eu le plaisir de recevoir une délégation haïtienne, conduite par Daniel Kahn directeur de la coopération technique de World ORT et Philippe Alfandari directeur de l’école de travail.
Cette visite s’inscrit dans un vaste projet d’aide à la reconstruction du système éducatif de l’ile.
Chantal Mauduit
 

 

Lyon_Izieu

Lyon : visite de la Maison d'Izieu

Le lycée Daniel Mayer de Montreuil a reçu Guy Séniak, ancien Directeur Général d’ORT France, aujourd’hui représentant de World ORT pour la France, accompagné de Marc Fredericksen, secrétaire général du Club des Cordelières qui réunit des chefs d’entreprise pour des actions philanthropiques.
A cette occasion, une démonstration a été faite de l’utilisation des Tableaux Blancs Interactifs par les enseignants dans un cours d’optique géométrique, en BTS Opticien-lunetier, et dans un cours d’histoire en classe de terminale STG. 
Avantages pour l’enseignant :
- Gain de temps
- Facilitation de la diffusion et de la communication de l’information (copies imprimées, par mail ou sous format HTML, enregistrement sur clé USB)
- Possibilité de revenir sur les pages d’écran, les feuilleter, les visualiser, les retravailler, les corriger
- Possibilité d’incorporer dans une présentation de type PowerPoint la session ou quelques pages
- Possibilité de connexion entre l’ordinateur des élèves et de l’enseignant
- Pas de perte d’informations (comme lorsqu’on efface le tableau traditionnel).
Avantages pour l’élève : – Meilleure interactivité – Réactivité instantanée (questions – réponses) – Plus besoin de prendre des notes de ce qui est inscrit au tableau, celui-ci peut être sauvegardé et imprimé – Plus grand intérêt pour l’image.
Après ces démonstrations et des échanges avec les enseignants, M. Fredericksen s’est déclaré fortement impressionné par la qualité des équipements du lycée Daniel Mayer et par l’enthousiasme très communicatif des équipes pédagogiques, autant d’atouts pour mener à bien des initiatives au profit de l’ORT.
En une glaciale journée d’hiver, les élèves de la classe de Seconde GT ont fait en autocar les quatre-vingt kilomètres qui séparent Lyon d’Izieu, petit village de l’Ain surplombant une boucle du Rhône dans un décor champêtre bien qu’en ce jour couvert de brume et perlé d’un crachin neigeux. Quatre-vingt kilomètres que firent aussi le 6 avril 1944 des hommes de la Gestapo menés par leur chef Klaus Barbie pour arrêter et déporter à Auschwitz les occupants d’une grande maison située à la sortie du village. Ici dans cette maison qui est restée la même qu’à cette époque, vivaient 44 enfants juifs et les 7 adultes qui s’occupaient d’eux alors qu’ils étaient séparés de leurs parents. Les élèves ont d’abord visité la maison où vécurent les enfants et se sont imprégnés des souvenirs qui témoignent de leur vie dans un lieu qui devait être pour eux un «havre de paix» après les diverses épreuves qu’ils avaient déjà vécues comme leur passage dans le camp d’internement de Rivesaltes. Une projection d’extraits du procès de K.Barbie leurs a aussi permis d’être confrontés avec les acteurs directs de la tragédie d’Izieu: les mamans survivantes, Klaus Barbie lui-même, les deux survivants de la rafle. Dans la perspective d’un voyage en Pologne pour une Marche de la Mémoire, les élèves poursuivent donc leur travail de connaissance sur cette période tragique de l’Histoire. Sachant qu’il ne s’agit pas d’aller à Auschwitz pour voir et savoir mais que c’est mais l’inverse : il faut « savoir pour voir» ainsi que l’a écrit l’historien Georges Bensoussan. Ils ont participé l’après-midi à un atelier sur le «complexe d’Auschwitz». Mené par un professionnel de la question, l’ensemble de la classe a manifesté une qualité d’écoute et d’attention témoignant de son implication dans ce travail et cette réflexion.
Dans le même temps, la classe de 4ème, a également fait la visite de la Maison d’Izieu dans le cadre d’un travail mené Mme Monique Bismuth, leur professeure de français. Comme leurs aînés, ils ont fait le parcours les emmenant de la visite de la maison à l’exposition permanente, puis ils ont participé avec un grand intérêt à un atelier d’écriture autour des lettres des enfants.
Catherine Déchelette-Elmalek.
 

 

Marseille - Blanc-Bleu

Marseille : Bac Blanc Bleu 2012

Nos élèves ont participé au Bac Blanc Bleu pour la 8ème année consécutive.
C’est chaque fois un voyage intense, plein d’émotions.
Certains, parmi les élèves ou les accompagnateurs ne connaissaient pas Israël.
Ils sont tous revenus enchantés et plein d’images dans la tête.
Pour  revivre avec eux ces émotions regardez la vidéo.

 

 

 

Strasbourg - Marcel Marceau

Strasbourg : Marcel Marceau, l'Humaniste du silence

Du 24 au 27 octobre, tous les directeurs d’ORT-France ont été reçus par ORT-Israël. Ce voyage, dont la préparation a nécessité une année de travail, résulte de différentes visites que les directeurs d’ORT-Israël font depuis plusieurs années en France. En effet, chaque année, une délégation de directeurs d’ORT-Israël est reçue en France par les dirigeants et la direction générale. Ces visites sont une sorte de récompense pour les directeurs les plus méritants. Rappelons qu’ORT-Israël compte près de 200 écoles, 100 000 élèves et 5000 salariés.
Petit à petit, des relations se sont nouées entre les deux organisations, et l’idée a germé qu’elles pourraient faire plus ensemble ! D’où l’idée de ce voyage qui avait pour but d’explorer les moyens de coopération entre nos deux entités afin d’améliorer la qualité de notre enseignement.
Au total, c’est plus d’une dizaine de projets qui pourront voir le jour dans les prochains mois. Il ne faut pas oublier la partie touristique de ce séjour qui a permis à la délégation française de découvrir les sites impressionnants de Galilée (la forteresse d’Acco, les grottes de Rosh Hanikra). Enfin, il faut se féliciter de l’esprit tout à fait amical qui a présidé ce voyage, aussi bien avec les homologues israéliens, qu’entre les participants français…
Dans le cadre de la Journée Européenne de Commémoration de l’holocauste et de la Prévention des crimes contre l’Humanité, a été inaugurée le jeudi 26 janvier, devant un public nombreux, l’exposition Marcel Marceau, l’Humaniste du silence, à la salle des fêtes de la Résidence ORT Clemenceau.
Cette exposition réalisée à l’ORT Strasbourg avec le soutien de l’association ETHIC, a proposé au public une approche de la vie et de la carrière artistique du mime le plus célèbre du monde : l’histoire de la famille Marceau originaire de Strasbourg et déplacée à Limoges durant la dernière guerre, le père déporté et assassiné à Auschwitz, l’entrée de Marcel Mangel (son vrai nom) en résistance aux cotés de Georges Loinger puis dans la 1ère Armée française du Général Delattre de Tassigny qui l’a conduit au cœur de l’Allemagne nazie… Son entrée au lendemain de la guerre dans la compagnie Jean-Louis Barrault et Madeleine Renault, la naissance de Bip, le Pierrot lunaire coiffé de sont haut-de-forme et de sa fleur rouge, avec lequel il va faire le tour du monde, la consécration au Etats-Unis… Toute une vie consacrée à la pantomime, au théâtre, au cinéma également…
Autant de thèmes abordés à cette exposition déclinée en 18 grands panneaux auquel le département informatique a apporté sa contribution en la personne de Thomas Estève.
Lors de l’inauguration, les interventions de Claude Sabbah, Proviseur de l’établissement, de l’Inspecteur d’Académie, IPR d’arts plastiques et d’histoire des arts,  Jean-Michel Koch, de Richard Aboaf, chargé de l’action culturelle, ont souligné l’importance de la notion du silence a la fois dans l’œuvre du mime, le silence assourdissant des nations face à la Shoah, le caractère poétique de l’œuvre et du parcours du mime Marceau, la portée du geste, la symbolique de l’absence et du rêve de l’homme à la marinière… Autant de thématiques qui ont enrichi cette inauguration complétée par une belle intervention de la Troupe des Possibles de l’établissement menée par Yann Osswald, qui a présenté un extrait de son spectacle Eclats de mime, qui fut fort appréciée.
L’exposition qui est demeurée ouverte durant une semaine a accueilli les élèves de notre établissement ainsi que des classes d’autres établissements de l’Académie.
Consulter l’article et les photos sur le site internet de l’ORT Strasbourg.
 

 

Toulouse - Soirée diplomes

Toulouse : soirée des diplômés 2011

Le département coopération internationale de World-Ort (ORT-Mondiale) de Washington a obtenu un don de 1 million de dollars du philanthrope George Soros pour monter un projet d’éducation et de formation intitulé « Projet de formation et emploi de la jeunesse libérienne » pour les « enfants-soldats » du Libéria.
Ces enfants, livrés à eux-mêmes pendant plusieurs années, n’ont eu ni l’éducation, ni la formation que l’état de guerre permanent ne leur a pas permis d’avoir. Grâce à ce projet, ils vont pouvoir rattraper le temps perdu. Ce projet s’inscrit tout à fait dans la tradition et dans la philosophie de l’ORT en France et dans le monde
C’est avec beaucoup d’enthousiasme que plusieurs équipes se sont mises au travail afin de réaliser cette belle rencontre. Spontanément, des collègues, des parents d’élèves, des élèves et étudiants, partenaires et amis de l’ORT, ont voulu s’impliquer en donnant un peu de leur temps pour participer à la conception d’un tel moment.
Les élèves étaient fiers de traverser le hall du lycée, fleur à la boutonnière. La présence de plus de 180 personnes a bien exprimé cette force qui nous anime et qui a permis à des milliers d’élèves de devenir des femmes et des hommes responsables intégrés parfaitement dans la société.
Beaucoup de chaleur s’est dégagée tout au long de la soirée de cette remise de diplômes. Le hall du lycée s’était métamorphosé en salle de spectacle avec un tapis rouge, un décor, des éclairages, une grosse sono et un podium…
Chaque élève et étudiant a pu recevoir de la part de M. Bendavid, le directeur, et de ses professeurs son diplôme et en souvenir de cette soirée, un album photos de la promotion 2011.
Plusieurs clins d’œil chaleureux ont ponctués cette soirée comme les messages vidéo envoyés par des étudiants poursuivant leurs études à l’extérieur de Toulouse où à l’étranger. Toute la soirée a été filmée par deux de nos élèves : Sébastien Pasa et Alban Charpentier qui ont apporté un soutien technique à M. Chicheportiche et Dray qui étaient à la régie son et vidéo.
Parmi les valeurs que nous défendons, il y en a une qui a pris ce soir-là toute sa dimension, c’est le «Savoir vivre ensemble » et nous avons pu vivre en toute simplicité, un moment délicieux de retrouvailles, de chaleur et de convivialité.
Quelle que soit la fonction qu’il occupe dans l’école, chacun de nous a l’opportunité de participer pour façonner cet environnement qui permettra l’épanouissement et la réussite de chacun de nos élèves. Nous avons pu lire une fois de plus, dans le regard des parents et du personnel de l’ORT Toulouse que : « Nous sommes fiers de la réussite de nos élèves »
Drory Lévy
Voir la vidéo sur VIMEO
 

 

Villiers - Salon

Villiers-le-Bel : les 6ème au Salon du livre Jeunesse de Montreuil

Le département coopération internationale de World-Ort (ORT-Mondiale) de Washington a obtenu un don de 1 million de dollars du philanthrope George Soros pour monter un projet d’éducation et de formation intitulé « Projet de formation et emploi de la jeunesse libérienne » pour les « enfants-soldats » du Libéria.
Ces enfants, livrés à eux-mêmes pendant plusieurs années, n’ont eu ni l’éducation, ni la formation que l’état de guerre permanent ne leur a pas permis d’avoir. Grâce à ce projet, ils vont pouvoir rattraper le temps perdu. Ce projet s’inscrit tout à fait dans la tradition et dans la philosophie de l’ORT en France et dans le monde
A chaque nouvelle année scolaire, Mme Guillaume, professeur-documentaliste, fait cadeau de son budget trimestriel à une promotion du collège. Le projet consiste à opérer des choix judicieux de livres pour enrichir le fonds du CDI.
Cette année, deux classes de 6ème ont eu le plaisir de contribuer à cet enrichissement. L’une avait pour objectif de s’intéresser aux « grands auteurs » de la littérature jeunesse, bien souvent méconnus ; l’autre d’enrichir la bibliothèque de romans relatifs à l’Antiquité à leur programme d’histoire. C’est ainsi que le vendredi 2 décembre, 52 élèves se sont rendus au Salon du livre Jeunesse de Montreuil pour faire leurs emplettes et sont revenus riches d’une littérature à dévorer sans modération.
Avant de trôner au CDI dans la rubrique « nouveautés », les ouvrages seront travaillés par les élèves puis leur promotion sera assurée par le biais d’un panneau exposé au CDI à destination des autres élèves du collège.
Les élèves de sixième poursuivront leur démarche, les uns en assistant à une pièce de théâtre « Tous les mots du monde » le 26 janvier 2012, les autres, en participant à une conférence au Louvre en février sur les antiquités égyptiennes.
Merci à ces nouveaux venus au collège d’avoir fait preuve d’autant d’enthousiasme pour le projet et …bonne lecture !.
 

 

Paris - Emploi

ORT France : priorité au retour à l'emploi

Le département coopération internationale de World-Ort (ORT-Mondiale) de Washington a obtenu un don de 1 million de dollars du philanthrope George Soros pour monter un projet d’éducation et de formation intitulé « Projet de formation et emploi de la jeunesse libérienne » pour les « enfants-soldats » du Libéria.
Ces enfants, livrés à eux-mêmes pendant plusieurs années, n’ont eu ni l’éducation, ni la formation que l’état de guerre permanent ne leur a pas permis d’avoir. Grâce à ce projet, ils vont pouvoir rattraper le temps perdu. Ce projet s’inscrit tout à fait dans la tradition et dans la philosophie de l’ORT en France et dans le monde
ORT est partenaire d'une initiative portée par la Synagogue Notre-Dame-de-Nazareth et par l'équipe bénévole et indépendante d'Ahava et Hessed. Dans le cadre de l'organisation d'une soirée de l'emploi sous la forme d'un job dating le 12 mars 2012 à la synagogue Notre-Dame-de-Nazareth, l'ORT, fidèle à sa vocation d'aide à l'insertion professionnelle et acteur principal de formation dans la communauté, apporte son expertise en matière de formation. En effet, tous les demandeurs d'emploi inscrits à ce projet bénéficieront d'une action de formation gratuite "Réussir son entretien d'embauche" dispensée par des formateurs d'ORT France...
Nombre de places limitées, inscription obligatoire à l’adresse suivante :
http://www.synagogue-nazareth.fr/jobdating
...
 

 

ORT Toulouse

Ecole de Travail : expertise et loisirs

Le département coopération internationale de World-Ort (ORT-Mondiale) de Washington a obtenu un don de 1 million de dollars du philanthrope George Soros pour monter un projet d’éducation et de formation intitulé « Projet de formation et emploi de la jeunesse libérienne » pour les « enfants-soldats » du Libéria.
Ces enfants, livrés à eux-mêmes pendant plusieurs années, n’ont eu ni l’éducation, ni la formation que l’état de guerre permanent ne leur a pas permis d’avoir. Grâce à ce projet, ils vont pouvoir rattraper le temps perdu. Ce projet s’inscrit tout à fait dans la tradition et dans la philosophie de l’ORT en France et dans le monde
La section Technicien du froid et du conditionnement d’air a vérifié de visu le fonctionnement de la chaîne du froid dans une station de sports d’hiver à Villard de Lans. Bien sûr, comme en témoigne la photo, ce séjour avait un but hautement pédagogique. Merci aux formateurs qui ont mené ce projet à bien et merci au Comité Féminin de l’ORT qui a contribué à la réalisation de ce séjour...