ort.asso.fr > Communication > Actualités Juin 2014

Communication

Actualités Juin 2014

Sommaire NEWSLETTER Février 2014

 

JUIN 2014

Editorial : Nouveau siège social au 24, rue Erlanger 
Lyon : Prix de la Fondation Stern
Choisy-Le-Roi : Développement durable
Montreuil : Israël's Young Ambassadors 
Marseille : Barcelone de Nahmanide à Gaudi
Strasbourg : Visite de l’Association des Directeurs des Écoles Juives de France
Toulouse : Culture, sport et partage pour des classes de commerce
Villiers-le-Bel : 1er lycée du Val d’Oise pour les résultats au bac

 

laïcité et identité

EDITORIAL

Président ORT France

Nouveau siège social au 24, rue Erlanger

Cette adresse sera, à partir de fin juillet 2014, celle d’ORT-France, si, bien sûr, la Providence et les importants travaux entrepris le permettent. Passer du charme un peu désuet de la Villa d’Eylau à cette rue portant le nom d’un banquier juif d’origine allemande, dans le sud du 16ème arrondissement de la Capitale, est plus qu’un simple changement d’adresse, un symbole.

Installé depuis l’après-guerre dans l'hôtel particulier que nous quittons, ce siège national a vu la croissance de notre belle Institution et sa participation à la double reconstruction du pays et de la communauté juive. Nos écoles – on les appelait ainsi – ont alors permis à des jeunes, souvent marqués par l’Histoire qu’il s’agisse de la Shoah ou de la décolonisation, d’apprendre un métier et de participer à la fabuleuse évolution de notre société. Aujourd’hui, la transformation de l’ORT s’est traduite par la modernisation voire la reconstruction totale de nos établissements et la montée en gamme de notre offre éducative. Elle trouvera son expression et sa localisation dans un espace de près de 500 m2 : moderne, lumineux, fonctionnel. Situé dans un environnement vert et paisible, ces bureaux, propriété d’ORT-France, intégreront ce qui se fait de mieux en matière d’aménagement  qu’il s’agisse des matériaux, des couleurs, des ambiances, le tout sans ostentation, mais d’une qualité appréciable. Coïncidence : nous nous trouvons dans cette rue Erlanger, voisins de nos amis de l’Alliance Israélite Universelle et de leur bâtiment entièrement reconstruit avec sa médiathèque à la pointe de la technologie. Un lien supplémentaire entre nos deux grandes Organisations.

Cet emménagement représente un travail considérable qui mobilise de nombreuses énergies à commencer par celle de notre Directeur général, Marc Timsit, aidé en cela, comme en d’autres tâches, par son Assistante. Rachel Allal représente la sensibilité féminine dans le dialogue avec notre architecte, Louis Guedj, et les différents corps de métiers qui œuvrent activement avec le souci impératif du respect des délais.  A tous je rends hommage en attendant le moment des félicitations et du champagne !

C’est une lourde responsabilité que celle de décider d’un tel transfert. Cette responsabilité,  je l’assume, fort  du soutien du Conseil d’administration d’autant plus volontiers que notre siège, loin d’être « administratif », sera à l’image d’une « tête de réseau », une tête de réseau qui veille à l’orientation et à l’animation de notre dispositif sans oublier la rigueur de gestion appliquée avec scrupule tant à l’égard de nos lycées qu’à nos Instituts supérieurs et Centres de formation.

Nos partenaires et usagers jugeront de la pertinence de nos choix. Aussi le mieux est-il de leur donner rendez-vous à la rentrée de septembre, 24 rue Erlanger, au siège d’ORT-France. Un lieu attractif pour s’arrimer au siècle nouveau.  

Lucien Kalfon
Président d'ORT France

 

 

Lyon : Prix de la fondation Stern

Lyon : Prix de la fondation Stern

Des Ipad et des questions…
« Les justes ne meurent pas… ». En accueillant ses invités ce 15 mai dernier au lycée ORT de Lyon, le directeur Michel Benoilid, évoque ce commentaire biblique pour saluer Janine et Jacques Stern. Chaque année, depuis 7 ans, comme le rappelle Marc Timsit, directeur général d’ORT-France, ils viennent, au titre de la Fondation qui porte leur nom, soutenir les élèves et étudiants, les « aider à réussir ». Ce soutien prend la forme de  bourses, ou comme à Lyon, d’Ipads dernier cri, roses pour les filles, noirs pour les garçons. Pourquoi ces cadeaux numériques ? Sans doute un rappel de la splendide carrière de J. Stern qui a été l’un des pionniers du secteur, soit à la tête des entreprises qu’il a créées, soit à la tête de Bull qui devait être le challenger d’IBM, soit comme conseiller pour la technologie des présidents Giscard d’Estaing et Mitterrand. Et pourtant, comme il l’a rappelé dans sa sensible et éclairante allocution,  rien n’était joué à l’avance pour cet enfant d’immigrés juifs polonais ! Pendant la Seconde Guerre mondiale, enfant caché, il survit grâce à l’aide de paysans français, et d’un père magnifique aussi prévoyant que déterminé. Outre ce sauvetage, ce père saura aller contre la décision du maître de son fils qui le trouvait « bon à cultiver des petits pois » et voulait lui interdire le lycée. Grâce à ce père et à son travail, le jeune Jacques fit donc Polytechnique, Sup’Aéro et Harvard…

Les lauréats, leurs professeurs, le Comité local de l’ORT, avec son président M. Lucien Frech et le nombreux public dont les heureux parents, écoutèrent avec l’attention qu’on imagine les conseils de ce parrain de promotion. Et surtout ce très symbolique souvenir : « Quand je rentrais de l’école, ma mère ne me demandait pas si j’avais été sage, ou si j’avais bien travaillé ou quelles notes j’avais obtenues… Non, elle me demandait seulement : ‘’As-tu posé des questions ?’’… » Cette mère, elle, ne parlait pas le français et n’était jamais allée à l’école ! Et de conclure : « Vous réussirez au-delà de vos rêves. Alors pensez, à votre tour, à aider des jeunes sur les bancs de l’école ».
Poser des questions : les lauréats ne s’en privèrent pas au cours du verre de l’amitié qui suivit. Mais plus que leur breuvage, ils buvaient littéralement les paroles et conseils de J. Stern, visiblement ravi. Jérôme, Stéphane, Joanna, Annaëlle, Raphaël, Olivier, Hanna et Qi, étudiante chinoise veut retourner à Shanghaï pour utiliser dans une entreprise française le diplôme de gestion obtenu à l’ORT, purent-ils dire leur gratitude et, directement,… poser leurs questions.

Les lauréats : Annaëlle DARMON de 3ème, Raphaël TEBOUL de Seconde PRO SEN, Joanna KUPCZAK de Terminale PRO Comptabilité, Olivier N’GUYEN de deuxième année BTS IRIS, Stéphanie GUYENNON DE 3CSi, Qi YU de 1ère année de DCG, Jérôme BELIN de troisième année DCG, et Hanna TEBOUL de DEESARH. 
Remerciements à  Rémy Zerbib

 

Choisy-le-Roi : Développement durable

Depuis le début de l’année, plusieurs sessions ont été consacrées à la formation des formateurs sur les fondamentaux du développement durable et de l’éco-responsabilité dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment. Après avoir assimilé la culture générale du développement durable, vu le concept et les enjeux, pris connaissance des démarches de l’Etat, des collectivités locales et des entreprises et l’influence de la dimension éco-responsabilité chez les donneurs d’ordre, le consultant nous a fait part d’expériences de centres de formations et de CFA qui ont entrepris cette démarche. Enfin, après avoir fait un état des lieux, ont été identifiées à travers les quatre piliers du développement durable – Gouvernance, Responsabilité Educative et Sociale, Responsabilité Economique et Responsabilité Environnementale – les bonnes pratiques du centre pour impliquer davantage les stagiaires.

Deux à trois actions transversales impliquant l’ensemble du centre et une action spécifique par formation vont être mises en œuvre pour que Choisy continue à se développer dans la durée en répondant « aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. »
Stéphane Rossi

 

 

Montreuil : Israël's Young Ambassadors

Montreuil : Israël's Young Ambassadors

Nous sommes très heureux et très honorés d’avoir reçu dans notre Etablissement la visite d’une délégation d’une trentaine de jeunes Israéliens (15-16 ans), ambassadeurs de bonne volonté de l’Etat d’Israël, accompagnés par leur Directeur, M. Itzhak Eldan. Ces jeunes effectuent une formation de 2 ans au sein de l’Ecole des Jeunes Ambassadeurs, située à Ramat-Aviv. Cette école pluridisciplinaire promeut l’initiative, l’excellence et l’engagement social. Elle a pour vocation de former une future génération de jeunes leaders et de les initier aux métiers de la diplomatie et de la politique internationale. Ces jeunes travaillent beaucoup l’aspect communication et parlent aisément l’anglais et le français.

La délégation a passé 4 jours à Paris et a été reçue à l’Ambassade d’Israël, au Ministère des Affaires étrangères, à l’Assemblée nationale et au Mémorial de la Shoah. Une quinzaine de nos élèves de 2nde, parlant anglais ou hébreu, les ont accueillis et ont passé 3 heures avec eux ; après un petit déjeuner pris ensemble, ils leur ont fait visiter notre lycée et ont ensuite échangé longuement avec beaucoup d’excitation et d’enthousiasme partagés par tous.

Il est sûr qu’un grand nombre d’entre eux resteront en contact via les réseaux sociaux et pourront ainsi se revoir….en Israël, cet été.

Elio Lumbroso

 

Marseille : Barcelone de Nahmanide à Gaudi

Marseille : Barcelone de Nahmanide à Gaudi

Quatre jours fin mai pour une parenthèse Catalane : pour 31 élèves de 3ème du collège Bramson, accompagnés de leurs Professeurs d’Espagnol, d’Histoire Juive et de deux collaborateurs de la vie scolaire.

Juliette BELOT, Martine CHOURAQUI, Rosalie COHEN et David GARCIA.

C’est sur deux centres d’intérêt que ce petit séjour s’est structuré : Sur le plan artistique, pour permettre aux élèves, préparés par leur Professeur d’Espagnol, Juliette Bellot, de découvrir à Barcelone, l’œuvre de GAUDI, universellement reconnue pour son originalité et sa spécificité, le parc GUELL ainsi que la CASA BATLLO. Architecte et designer, Antoni Gaudi est le fer de lance du mouvement Art Nouveau en Espagne, pionnier dans son domaine.

Son œuvre est inédite mais jamais terminée s’érige comme le témoignage de son immense génie. Le PARC GUELL figure sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO édifié entre 1900 et 1914 ainsi que la Casa BATLLO. Mais également préparés par leur Professeur d’Histoire Juive, Martine Chouraqui, la route de Séfarade passe par la « GIRONA JUIVE » et par BESALU, deux cités au nord de Barcelone. C’est autour du patrimoine juif de ces deux cités et des environs que les élèves ont pu découvrir ce que fut et ce qu’il en reste de cette richesse.

La mise en valeur de ce patrimoine est extraordinaire et mesure l’importance que l’Espagne accorde désormais à ce que fut ce passé commun, d’échanges, d’humanisme de reconnaissance et de respect.

Mais c’était sans compter avec l’orage de 1492 !!!!
Protégés et libres de s’exprimer, la Cabale est à son apogée et BESALU et GERONE attestent de cette dynamique extraordinaire (quartier juif, synagogue mikve……).

Il fallait que les élèves voient.

Mais comment être à Barcelone et tourner le dos au CAMP NOU, temple du BARCA

Le « ballon sur le gâteau » fut le cadeau de la Direction à nos « petits»

Courte mais riche et dense ; c’est une expérience à refaire, d’autant que les repas casher étaient assurés par la Communauté de Barcelone.

Muchas gracias a todos y hasta la vista companeros
Cordiales saludos

Marcel Benkimoun

 

 

Strasbourg : Visite de l’Association des Directeurs des Écoles Juives de France

Strasbourg : Visite de l’Association des Directeurs des Écoles Juives de France

Les 7 et 8 Mai 2014 s’est tenu à Strasbourg le séminaire de l’Association des Directeurs des Écoles Juives de France (A.D.E.J.). Nous avons eu le plaisir de les recevoir le Mercredi dans notre établissement.
Après un déjeuner en salle des fêtes, les 12 membres présents guidés par Gabriel Guigui ont visité les différentes sections supérieures de l’ORT Strasbourg : l’espace optique, l’atelier de création des étudiants de BTS Design de Mode ou la salle E-learning.

S’en est suivi une présentation des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (C.P.G.E.) par le responsable de filière Alain LIPSYC et la visite de la salle système où ils furent accueillis par un invité pour le moins surprenant : le robot NAO qui s’est lui-même présenté à eux et les a gratifiés d’une séance de Tai-Chi. Un sac contenant toute la documentation de l’école a été remis à chacun des participants.

Enfin, Claude SABBAH a cloturé cette visite avec une présentation générale de l’école et de son fonctionnement. Un exemplaire de la clé USB qui est remise aux professeurs en début d’année leur a été offerte le soir même au cours d’un dîner convivial au restaurant.

Cliquez ici pour consulter les photos sur le site internet de l’ORT Strasbourg…

 

 

Toulouse : Culture, sport et partage pour des classes de commerce

Toulouse : Culture, sport et partage pour des classes de commerce

Quelle sortie ! Elle s’est déroulée il y a quelques mois, et beaucoup d’élèves en parlent encore ! D’autres classes que les trois de commerce qui y ont participé ont flairé l’intérêt d’une telle sortie en demandant qu’on leur permette de vivre la même chose.

En premier nous avons visité un lieu unique en Europe : un magasin (musée maintenant) du XIXe siècle à Soueix en Ariège. Les élèves ont pu voir les produits proposés à cette époque puisque tout est bien dans les lieux en parfait état, neuf, non vendu et plus du tout à vendre. Leurs enseignants de commerce ont proposé des travaux dans leur programme en les illustrant directement grâce à cette visite en lien direct avec leurs matières majeures.
Pendant qu’un groupe visitait, l’autre faisait une petite promenade à pied dans la campagne environnante.  Ce musée appelé « des colporteurs » a appris en détail à chacun ce qu’était le commerce de colportage jusqu’à la moitié du XXe siècle.

Le repas comme les promenades ont créé des échanges d’une excellente qualité entre tous.

L’après-midi chacun attendait impatiemment la descente en canoë-kayak (sauf 5 élèves qui ont préféré visiter une pharmacie du temps de Molière, à St Lizier, pour des incapacités physiques temporaires).

L’activité kayak sur l’Alet, dans une portion de torrent empruntée par les championnats d’Europe de descente en canoë et raft, a été fortement appréciée. Les malchanceux qui se renversaient dans une eau pas très confortable (brrr et bing !) suscitaient systématiquement des tentatives d’aide de la part des autres. Même les enseignants accompagnateurs en difficulté ont été secourus spontanément par des élèves qui ne se sont pas posé longtemps des questions de solidarité et d’entraide. L’esprit d’équipe fut enthousiasmant toute la journée, doublé d’humour et du bien-être de s’être dépensé.

Le retour tardif de la journée a suscité des commentaires de cohésion et d’esprit d’équipe. Un élève : « Mais pourquoi on ne ferait pas ça chaque mois ?! ça nous motive pour le travail ! »

M. ELKOUBBI

 

 

Toulouse : Culture, sport et partage pour des classes de commerce

Villiers-le-Bel : 1er lycée du Val d’Oise pour les résultats au bac

A partir des résultats 2013 fournis par le ministère de l'Education nationale, pour les bacs d’enseignement général et d’enseignement technologique, l’Express (lien ci-dessous) a publié une liste des lycées, publics et privés, ayant les meilleurs taux de réussite pour la France entière. Pour les départements du Val d’Oise, c’est le lycée ORT de Villiers-le-Bel qui arrive en tête. Ce résultat lui permet également de faire partie de la liste des 100 meilleurs lycées de France.

Nous reviendrons dans la prochaine Revue d’ORT-France, à paraître en septembre, sur les résultats de nos établissements sur ces dernières années. Nous verrons que ce résultat de Villiers-le-Bel ne le doit ni au hasard, et n’est ni isolé.

http://www.lexpress.fr/palmares/lycees/liste.asp?id=95